Rangement à graphisme, codage, textes...
 

 :: La malle à bazar :: Contexte Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Test écrivain-Londres XIX° siècles

avatar
Nîniel
Δ Stranger Creature Δ
Je passe tel un fantôme défiant la mort...
Δ Messages : 478
Δ Pseudo : Cocci, Nîniel
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Avr - 13:50
UN MEURTRIER À LONDRES

Il y a maintenant deux jours, une jeune femme d'une vingtaine d'années avait été retrouvée morte dans une rue de Londres. La police de Scotland Yard, chargée de l'affaire, avait conclu que la famine présente dans la ville était la cause du décès. Mais hier, en début d'après-midi, une seconde femme âgée de la cinquantaine a aussi été retrouvée morte. Ne prenant pas ces deux morts pour un hasard, le chef de police, Augustus Leslie, se pencha sur les résultats de l'autopsie de la première victime. Il s'avère qu'elle était morte empoisonnée. Il fut découvert que la cause de la mort de la seconde femme était la même. L'hypothèse du meurtre est donc confirmée.
Population de Londres. Faites attention. Un meurtrier cours dans les rues de la ville.


Voilà ce que disait le journal. La date ? Le 15 Juin 1850. En première page, à côté d'article parlant de la famine, c'était écrit en gros. Le meurtre de deux jeunes femmes. Cela me fit frissonner. Mon père, le chef de Scotland Yard, passait tous son temps sur cette affaire. J'en discutais avec mes amies quand elles venaient boire une tasse de thé. Pour elle, il ne fallait pas s'inquiéter, car le tueur ne s'attaquait pas aux bourgeois. Je n'étais pas de cet avis. Je repris ma lecture quand on m'appela. Ma mère voulait que j'aille ramener un livre à une de ses amies. Le trajet était court. Je ne me doutais pas de ce qui allait se passer. Mais en prenant une ruelle, qui m'évitait de passer par des rues trop fréquentées, je le vis. Il était là, pencher sur le corps d'une femme, récupérant quelque chose. Je ne pus retenir une exclamation, qui le fit se retourner. Je ne pouvais fuir, paralyser par la peur. Je le vis approcher. Souriant. Il déposa ce qu'il avait récupéré sur le sol. Je vis cette chose venir vers moi. Une araignée. Une morsure, puis la chute. Mes pieds ne me soutenaient plus. J'étais sur le sol crasseux. Le venin de l'araignée me tuait. Je ressentais juste de la douleur et de la peur. La peur de mourir. De ne pas réussir à fuir. Mes amies avaient tort. Il s'attaquait tout aussi bien aux femmes du milieu ouvrier qu'aux bourgeoises. Mais c'étaient trop tard. J'étais en train de mourir. Puis le noir....

Les corps furent retrouvés une heure après. L'autopsie révéla que la cause de la mort était la même que chez les premières victimes. Londres était devenu le « terrain de chasse » d'un tueur en série qui ne s'attaquait qu'aux femmes. Les policiers de Soctland Yard faisaient ce qui était en leur pouvoir pour essayer de l'arrêter, mais sans succès.

Et vous ? Arriverez-vous femmes de Londres, arriverez-vous à lui échapper ? Vous, policier de Londres, arriverez-vous à l'attraper ? Et toi, le meurtrier, réussiras-tu à toujours vivre comme il te plaît ? Maintenant, l'histoire est entre vos mains...


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le placard de Nîniel :: La malle à bazar :: Contexte-
Sauter vers: