Rangement à graphisme, codage, textes...
 

 :: Forum RPG :: RPs Roan Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[08/04/2482] I'm Scared For Her (Skoll)

avatar
The Other
Δ Shadow Tracker Δ
Je ne suis qu'une ombre te suivant à la trace, jamais tu ne m
Δ Messages : 46
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Juin - 20:54
Spoiler:
 

I'm Scared for her
J'avais envoyé un corbeau deux jours plus tôt à Roan, lui demandant à me rencontrer au plus vite, car j'étais inquiète. Depuis plusieurs jours, des groupes d' Azgediens se présentaient au village, restaient quelques jours sans raison apparente, puis repartaient alors brusquement. Leurs allées et venues sur notre territoire n'était pas rare, mais là, je trouvais leur comportement étrange et je voulais m'assurer qu'il n'avait pas entendu parler de quelque chose, je voulais être sur que l'identité de Freyja restait secrète. J'avais donc demandé à mon frère de surveiller la petite afin de pouvoir parler librement à Roan sans risquer que Freyja soit au courant de qui elle était réellement. Je vivais dans la peur constante, je m'étais réellement attacher à elle, j'étais sa mère, même si je savais que se n'était pas vrai. Je savais qu'un jour elle apprendrait la vérité, elle comprendrais que je n'étais rien pour elle que l'amie de ces parents. J'avais alors peur qu'elle ne veuille plus me voir, qu'elle me deteste de l'avoir tenu à l'écart de ces racines même si s'était pour son bien à elle. Quittant notre maison avec mon sac d'herbe sur le dos, j'avais eut tout le temps du trajet pour éloigner ces pensées qui se faisaient de plus en plus présente dans ma tête au fur et à mesure que Freyja grandissait.

Le trajet pour se rendre à notre lieu de rencontre, je le connaissais par coeur, cela faisait maintenant huit ans que nous nous y retrouvions. Il s'agissait d'un saule pleureur à un jour de marche de mon village, il était au coeur de la foret et seul les personnes connaissant son existence était sur de le trouver, il me semblait difficile de croire que l'on puisse tomber dessus comme ça par hasard au cours d'une ballade. La route était calme, j'étais tout de même aux aguets, je voulais être sur de ne pas être suivis, et surtout je savais combien l'environement en dehors des sentiers pouvaient être dangereux, qu'une plante pouvait nous oter la vie aussi facilement qu'un coup de poignard et mine de rien je tenais à la vie. J'aimais le silence de la forêt, j'aimais entendre les oiseaux et surtout les odeurs qui se dégageaient. Beaucoup me parlait d'un sentiment d'oppression quand ils laissaient les arbres se refermer sur eux, moi, je ne ressentais que la liberté.

J'arrivais en fin d'après midi, il restait encore quelques heures de jour et je m'installais sur la grosse pierre qui faisait face à l'arbre majestueux. J'aimais cet endroit, je m'y sentais en paix ici alors que je regardais les branches se balancer au gré du vent, et qui donnait un son particulier. J'avais de nombreux souvenirs ici, des bons, des très bons même et des moins bons, c'est ici que j'avais apprit la mort de Miranda par exemple. J'avais cru mourir ce jour là, je ne l'avais pas revu depuis 5 ans, mais elle restait ma seule amie et j'aurais tant aimé qu'elle puisse voir sa fille grandir. C'est ici aussi que Freyja avait fait ces premiers pas, vers Roan, comme ci, d'instinct, elle savait qu'il était bien plus qu'un ami de la famille. Un craquement me fit sursauter et me relever brusquement, la main sur la poignée de mon poignard, je sentis mon coeur faire une embarder, jusqu'à ce qu'il apparaisse entre deux arbres. Roan ! Je suis contente que tu ai pu venir. Ma main se relâche et j'eus un sourire pour l'homme que j'avais apprit à connaitre et apprécier au fils des années.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nîniel
Δ Stranger Creature Δ
Je passe tel un fantôme défiant la mort...
Δ Messages : 629
Δ Pseudo : Cocci, Nîniel
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Juin - 21:11

I'm scared for her

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam vel vehicula urna. Sed in nisi nec augue aliquam fermentum. Aenean viverra, nisl sit amet pretium imperdiet, justo libero laoreet enim, ut luctus dolor purus in lacus. Aliquam erat volutpat. Sed iaculis, leo ac semper sagittis
Cela faisait des jours que Roan s’était de nouveau mis en route, prenant une direction qu’il connaissait plutôt bien, pour l’avoir pris un bon nombre de fois depuis son bannissement. Il avait quitté le territoire Trikru y avoir retrouvé Orion, mais il ne s’y était pas attardé plus que nécessaire. Cela était devenu son quotidien depuis trois ans, se retrouver à constamment voyager pour diverses raisons et celle qui le faisait retourner sur les routes était l’une de celle qui le faisait régulièrement non loin du territoire d’Azgeda. Comme à chaque fois, le natif faisait attention à ne pas franchir les frontières des terres qui lui étaient interdites, contournant celle-ci grâce aux contrées occupées par les Boudalankru. Même s’il savait que les relations n’étaient pas pleines d’animosité entre ce clan et les Azgedakru, le prince restait méfiant durant son avancée. Il n’était jamais à l’abri d’une mauvaise rencontre, que ce soit à cause d’un natif peu amical où une créature dangereuse, mais le natif avait acquis ces précautions lors de ces premiers voyages et cela devenait presque une routine, s’il n’y avait pas les imprévus du voyage.

Ce fut durant ce voyage que le prince avait reçu, par le biais d’un corbeau, un message lui donnant rendez-vous en territoire Yujledakru. Coïncidence ou non, c’était là-bas qu’il comptait se rendre et cette demande rejoignait alors son objectif. Il y avait deux personnes qu’il souhaitait revoir là-bas, dont une en particulier sur qui il continuait de veiller malgré ses longues absences. Il lui était facile de prendre des nouvelles de sa fille grâce à cette bonne entente qu’il entretenait avec Skoll lorsqu’il se trouvait à Azgeda, mais Roan avait dû rendre ses visites moins fréquentes à la suite de son bannissement. Ne pouvant plus traverser la nation des glaces sans risquer de sérieuses conséquences et se trouvant à voyager continuellement, il s’arrangeait pour tout de même revenir de temps à autre, profitant de voir la petite Freyja grandir dans un monde où elle ne pouvait savoir qui elle était réellement. Et ce message qu’il avait reçu venait de Skoll alors que la jeune femme demandait à le voir au sujet d’une affaire importante. Le prince voyageait à pied, mais il avait cherché à raccourcir son temps de trajet en minimisant les pauses, souhaitant arriver plus vite. Si la guérisseuse le contactait, c’était sûrement au sujet de quelque chose d’important et il ne souhaitait pas perdre de temps.

Se trouvant finalement en territoire Yujledakru, Roan arriva non loin du lieu de rendez-vous dont il avait convenu avec celle qui avait pris sa jeune fille sous son aile. Skoll l’attendait non loin d’un saule pleureur et ce choix de lieu n’étaient pas anodin. Même s’il évitait de montrer qu’il s’attachait à quelque chose ou quelqu’un, le prince se souvenait de bon moment passé ici, des moments qui lui permettaient parfois d’oublier les atrocités de ce monde dans lequel il vivait. Il avait repéré la chevelure rousse de la guérisseuse qui se trouvait déjà au pied de l’arbre à l’attendre et, sans chercher à l’effrayer ou à la surprendre, le natif la rejoignit en sortant du couvert des arbres. La voir réagir rapidement en se saisissant de son arme lui tira un demi-sourire amusé, voyant qu’elle ne perdait pas ses réflexes.

❝ Ce n’est que moi. ❞

Il avait répondu à ce mouvement de protection qu’elle avait eu, comprenant que l’on ne puisse se fier à quoi que ce soit qui vivent dans ces bois. Rien que lors de leur rencontre, la nature avait une nouvelle fois fait preuve de sa fourberie de par l’attaque d’une plante.

❝ Je me trouvais déjà sur les routes pour te rejoindre lorsque ton message m’est parvenu. Comment se porte-t-elle ? ❞

Même s’il comptait demander ce qui pouvait être urgent pour recevoir ce message de la part de Skoll, Roan tenait à prendre des nouvelles de Freyja qui n’était pas présente. La petite lui manquait lorsqu’il se trouvait loin de ce village, mais il ne pouvait laisser quiconque se servir d’elle pour l’atteindre, alors il préférait ne pas évoquer l’existence de l’enfant face à une personne qu’il ne pouvait considérer comme de confiance. Ainsi, il profitait de ces moments avec la guérisseuse pour parler d’elle, n’ayant pas à user de mensonge.
Feat — Event
Lieu — Forêt / Yujledakru
Date — 8 avril 2482
Résumé — Roan était en route pour rendre visite à Skoll et Freyja quand il a reçut une missive de cette première qui souhaitait le voir en urgence. Des mouvements d'Azgeda l'inquiète et elle a peur que la vérité soit découverte au sujet de Freyja.

© Nîniel

_________________
— Ai giv ai op gon nemiyo kom lanik-de —

Spin yu raun ona krasha-de, ai snogon. Yu na sen em in? Ste poda sof ona yumi, ste hosh yumi daun, ste shil yumi op… Yumi na kamp raun ‘mo krasha snap, you. E’na ste meizen. Krei meizen. × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The Other
Δ Shadow Tracker Δ
Je ne suis qu'une ombre te suivant à la trace, jamais tu ne m
Δ Messages : 46
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Juin - 21:13
I'm Scared for her
Je soupirais doucement en voyant la silhouette de Roan se détâcher de la verdure, un instant je devais bien avouer avoir paniqué. Je m'étais tout de suite imaginé avoir été suivit par un membre de son ancien clan, je sentais que j'étais trop nerveuse, seulement, depuis la mort de Miranda, je vivais avec la peur constante que notre secret soit découvert. Je n'arrivais pas à imaginer ce qui pourrait se passer si sa mère venait à comprendre que Freyja était sa fille, je savais alors qu'elle chercherait à la tuer et que même si je savais me defendre, j'avais peu de chance de pouvoir survivre à une attaque du la part de la nation des glaces. Je relâchais doucement ma prise sur mon poignard et eus un petit sourire en coin en m'avançant vers l'homme qui se tenait face à moi. J'étais heureuse de le voir, cela faisait maintenant plusieurs semaines que nous ne nous étions pas vu et il commençait à me manquer. Il ne fallut faire que quelques pas pour réduire la distance entre nous et je lui fis une accolade amicale. Elle fut brève, mais je retrouvais le sourire et ma peur s'éloigna un peu, sa présence me rassurait toujours, car je savais qu'il aimait sa fille et qu'il ferait en sorte que rien ne lui arrive de mal. Elle va bien ne t'inquiète pas. Je me reculais, même si nous nous apprécions, nous restions assez distant quand même.

Je retournais alors près de la roche sur laquelle je m'étais assise pour l'attendre, je récupérais ma gourde remplit d'eau et en but une gorgée avant de lui tendre afin qu'il se désaltère aussi. Maintenant que nous étions là, l'un en face de l'autre, je devais faire attention à la manière dont j'allais présenter les choses, je ne voulais pas l'inquiéter, mais je ne voulais pas non plus qu'il se précipite au devant du danger pour la protéger d'un danger que je m'étais peut être qu'imaginer dans ma tête. Elle voulait venir aujourd'hui, mais je l'ai fais rester à la maison, avec mon frère. Je devais te parler. J'eus un petit sourire avant de m'asseoir sur la pierre, bientôt il nous faudrait faire un feu pour nous réchauffer et surtout maintenir les animaux à distance à la nuit tombée, mais nous avions un peu de temps avant d'y penser. Je t'ai fais venir ici, parce que ... depuis quelques temps, il y a beaucoup de membre de ton clan qui vienne au village. Je pris une profonde inspiration, j'avais parler d'un ton calme, ne montrant pas mon inquiétude même si je sentais mon ventre se tordre. Est ce que tu as entendu parler de quelque chose ? Se n'était pas la première fois que je m'inquiétais ainsi, chaque fois cela avait été de fausses alertes, j'avais pu alors me détendre pendant quelques mois avant que la tension ne remonte de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nîniel
Δ Stranger Creature Δ
Je passe tel un fantôme défiant la mort...
Δ Messages : 629
Δ Pseudo : Cocci, Nîniel
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Juin - 21:14

I'm scared for her

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam vel vehicula urna. Sed in nisi nec augue aliquam fermentum. Aenean viverra, nisl sit amet pretium imperdiet, justo libero laoreet enim, ut luctus dolor purus in lacus. Aliquam erat volutpat. Sed iaculis, leo ac semper sagittis
Rejoindre le point de rendez-vous sur lequel il s’était accordé avec Skoll n’avait pas été des plus difficile pour le prince. Il connaissait la route à prendre pour s’y rendre en évitant les dangers et il avait alors rencontré aucun problème durant ce voyage et avait pu arriver des plus sereinement auprèsde la guérisseuse. Pourtant, une chose tracassait Roan alors qu’il avait rassuré la jeune femme sur son identité avant qu’ils ne partagent une accolade habituelle. Le message qu’il avait reçu de sa part avait soulevé certaines questions dans son esprit, mais il les avait d’abord fait taire pour prendre des nouvelles de Freyja. Il ne pouvait pas se rendre au village de manière répétée, aussi souvent qu’il l’aurait voulu, alors à chaque fois, il prenait ce temps pour parler un peu de la petite. Sa fille lui manquait, mais comme à chaque fois, il se répétait que c’était le mieux pour elle de vivre ici, dans l’ignorance de la vérité, lui apportant ainsi une certaine sécurité. Il appréciait d’apprendre qu’elle allait bien, se l’imaginant grandir parmi le peuple de Skoll. C’était un sacrifice de ne pouvoir vivre avec elle, mais c’était le prix à payer pour lui permettre de vivre dans ce monde qu’était le leur. Le natif était compréhensif à ce sujet et il était reconnaissant envers la Yujledakru de prendre soin d’elle.

❝ Je te remercie de t’occuper d’elle. ❞

Roan était conscient des risques que pouvait prendre la rousse de le faire, sachant pertinemment de quoi était capable Nia si jamais la vérité éclatait. C’était d’ailleurs pour cela qu’il taisait l’existence de Freyja, s’assurant ainsi d’éviter au mieux que quoique ce soit n’arrive aux oreilles de sa mère.

Tandis que Skoll lui faisait passer sa gourde, l’Azgedakru la remercia d’un signe de tête avant de s’y désaltérer. Après avoir effectué plusieurs jours de voyage pour rejoindre le territoire des Yujledakru alors qu’il se trouvait chez les Trikru, Roan devait reconnaître que se poser n’allait pas être de refus. Il avait beau s’être entraîné pour être endurant, chaque personne avait ses limites et il n’échappait pas à cette règle. Apprendre que sa fille avait fait part de sa volonté de venir ne l’étonna guère. Freyja semblait être une véritable petite boule d’énergie et, même si elle ne se doutait pas de qui il était réellement pour elle, elle montrait facilement son attachement.

❝ Si ce dont tu dois me parler est important, mieux vaut pour elle qu’elle reste éloigné de ça. ❞

Encore une fois, il pensait au bien-être de la petite avant de poser la question qui l’avait fait se dépêcher. Seulement, avant qu’il ne le fasse, Skoll l’avait devancé en lui expliquant ses craintes. Roan restait silencieux alors qu’il l’écoutait avec attention. À première vue, cela pouvait sembler normal que des Azgedakru se rendaient au village, échangeant surement avec les sciences des guérisseurs Yujledakru, mais si la jeune femme s’en inquiétait, c’était possiblement que ses craintes soient fondées. Il prit un instant de réflexion alors qu’elle l’interrogeait à ce sujet, cherchant à se remémorer quoi que ce soit de ce qu’il aurait pu entendre, que ce soit en laissant trainer des oreilles indiscrètes pendant ses haltes où de la part de Orion lorsque les deux hommes se retrouvaient.

❝ Je n’ai rien entendu de tel. Leur venues doit être en lien avec les échanges entre Azgeda et Yujledakru. Azgeda agit de manière inhabituelle ces derniers temps ? ❞

Roan cherchait le moindre détail qui pouvait l’aider à comprendre. Skoll était plus à même de savoir si leur venue pouvait être réellement inquiétante et il restait calme en y réfléchissant. Même si cela faisait trois ans qu’il ne vivait plus sur les terres enneigées d’Azgeda, il connaissait les manières de faire de ce qui avait été son peuple et il pouvait tirer profit de ces connaissances pour aider la rousse à se rassurer sur leur venue.
Feat — Event
Lieu — Forêt / Yujledakru
Date — 8 avril 2482
Résumé — Roan était en route pour rendre visite à Skoll et Freyja quand il a reçut une missive de cette première qui souhaitait le voir en urgence. Des mouvements d'Azgeda l'inquiète et elle a peur que la vérité soit découverte au sujet de Freyja.

© Nîniel

_________________
— Ai giv ai op gon nemiyo kom lanik-de —

Spin yu raun ona krasha-de, ai snogon. Yu na sen em in? Ste poda sof ona yumi, ste hosh yumi daun, ste shil yumi op… Yumi na kamp raun ‘mo krasha snap, you. E’na ste meizen. Krei meizen. × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The Other
Δ Shadow Tracker Δ
Je ne suis qu'une ombre te suivant à la trace, jamais tu ne m
Δ Messages : 46
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Juin - 21:18
I'm Scared for her
Je lui donnais de rapide nouvelle, je savais que Freyja serait en colère après moi de ne pas avoir pu voir Roan, elle était très attacher à lui et parfois je me demandais si instinctivement, elle ne savait pas que Roan était plus qu'un ami pour elle. Je relevais les yeux vers lui surprise par ces remerciements, enfin surprise pas réellement, il m'avait déjà remercier à de nombreuses reprises. Je ne pus m'empêcher de prendre sa main dans la mienne, la serrant doucement, sachant combien la vie devait être compliquée pour lui. Tu sais combien je l'aime et combien je suis heureuse de la savoir hors de portée de ... ta mère. Ma phrase s'était terminée dans un murmure, nous étions seule et pourtant, je ne voulais pas tenter le diable en parlant trop fort. Et un jour elle connaitra la vérité. Je lui fis un petit sourire, un jour, Freyja pourrait l'appeler papa, elle saurait qu'elle est sa réelle destinée et même si ce moment me faisait peur, car je ne voulais pas la perdre, je ne m'y opposerait pas.

J'avais relâché sa main après une dernière pression et j'étais retourner à mes affaires, lui tendant ma gourde d'eau. Je le laissais boire, lui expliquant que Freyja était avec mon frère, un manière de lui faire comprendre que même loin de moi, elle était en sécurité. J'eus un petit sourire en coin, oui elle était une boule d'energie, elle ne pouvait pas rester inactive et même moi qui était pourtant endurante, je me fatiguais toujours bien avant elle. Elle te ressemble beaucoup. Pas seulement dans ce débordement d'activité, mais aussi dans ces traits, quand je la regardais, je voyais beaucoup de l'homme qui se tenait face à moi et plus encore dans ces mimiques et ces manières. J'avais souvent peur que les autres s'en appercoive tant pour moi cela était évident, mais ma famille préfèrais lui trouver les traits de mon fiancé mort ce qui me déchirait le coeur tout autant. Je repoussais ces pensées loin de moi, respirant profondément, alors qu'il fallait absolument que je lui parle. Je m'installais sur le rocher pour finir par lui exposé ce qui m'inquiétais depuis plusieurs jours maintenant. Il m'écouta du début à la fin sans m'interrompre pour me dire que s'était des bétises ou bien pour me demander des détails, je lui dit rapidement que son ancien peuple était présent et comme depuis trois ans, l'idée que Nia ai entendu parler de la naissance d'un enfant me terrorisait.

Il resta un instant silencieux et je ne le dérangeais pas, il devait fouiller dans sa mémoire, essayer de savoir si une information ne lui était pas tombé dans l'oreille sans lui sembler importante sur le moment. Sa réponse était cohérente, il ne savait pas et comme moi au début il pensait à un simple échange. Je me relevais de la pierre et me mit à marcher en long et en large, essayant de rassembler mes idées. Azgeda envois des hommes chaque mois chercher des potions et des conseils, mais ... Je fermais la bouche, me mordillant un instant la lèvre inférieure, les mains sur les hanches. Leur visite ne dépasse pas les quelques jours, ils ne s'attardent jamais et surtout ne viennent pas à plusieurs petits groupes. C'était ça qui me mettait mal à l'aise, le faite qu'il ces groupes viennents passer plusieurs jours dans le village sans raison apparente. Ils ne posaient aucune question, ils observaient. Leur présence est étrange et si elle ne concerne pas Freyja, j'ai tout de même l'impression qu'ils manigance quelque chose. Je me rapprochais de lui lentement, lui faisant face, je savais que je pouvais paraitre à la limite de l'hysterie alors que selon toute vraisemblance, je m'inquiétais pour rien. Je veux juste être sur que m... ta fille est en sécurité. J'avais encore faillit dire ma fille, je l'élevais et pour moi elle était ma fille, mais en sa présence, je faisais attention, car je savais combien, cela devait être douloureux pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nîniel
Δ Stranger Creature Δ
Je passe tel un fantôme défiant la mort...
Δ Messages : 629
Δ Pseudo : Cocci, Nîniel
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Juin - 21:20

I'm scared for her

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam vel vehicula urna. Sed in nisi nec augue aliquam fermentum. Aenean viverra, nisl sit amet pretium imperdiet, justo libero laoreet enim, ut luctus dolor purus in lacus. Aliquam erat volutpat. Sed iaculis, leo ac semper sagittis
Savoir que Freyja était en sécurité grâce à Skoll était une de ces choses qui allégeaient l’esprit de Roan. Il ne pouvait s’empêcher de régulièrement s’inquiéter pour sa fille et l’herboriste qui prenait le risque de l’abriter. Cependant, il refusait de penser à la pire des situations qui pouvaient arriver si un jour les secrets venaient à tomber, préférant se focaliser sur le pourquoi Skoll avait besoin de lui. Il avait suffisamment confiance en la rouquine pour savoir qu’elle prenait les bonnes décisions pour l’enfant et qu’elle devait être heureuse à Yujleda. Il avait eu un signe de tête lorsque la jeune femme avait évoqué le fait qu’un jour Freyja pourrait connaître la vérité, et il avait la certitude qu’un jour cela ne soit plus qu’un espoir. Ce n’était pas pour rien qu’il avait passé ces dernières années à chercher un moyen de retrouver sa position au sein d’Azgueda, quitte à l’améliorer par la suite.

Mais l’heure n’était pas à penser à cela, mais plutôt à la réflexion du pourquoi des hommes de son clan se seraient trouvés sur le territoire des Yujledakru de manière à inquiéter Skoll. Il avait fait ses suppositions à la jeune femme, mais il n’avait pas cessé d’y penser pour autant. N’ayant plus le droit de revenir sur le territoire de la Nation des Glaces, Roan ne pouvait faire que des suppositions sur les raisons de leurs venues et il avait commencé par se rattacher à ce qui semblait le plus évident. Par la suite, il ne se souvenait pas d’avoir eu d’information primordiale de la part des personnes qu’il continuait de côtoyer ou un ayant pu entendre quoi que ce soit durant ses voyages.

Il restait pensif en écoutant Skoll exprimer ses inquiétudes. Il comprenait qu’elle soit méfiante de leur passage et il l’aurait aussi été à sa place. Cependant, il doutait que tout ceci soit un lien avec le secret qui protégeait Freyja. Cela aurait été bien trop hasardeux alors que rien ne pouvait laisser croire quoi que ce soit et avec le peu de personnes dans la confidence.

❝ Je pense qu’elle l’est. Il n’y a rien qui pourrait mettre Azgeda sur la piste, leurs venues doivent être en lien avec autre chose. ❞

Le prince pourrait questionner Orion la prochaine fois qu’il verrait son ami, mais pour le moment, il s’assurait de rassurer l’herboriste. Il lui était reconnaissant de tant se soucier de la sécurité de Freyja, et il comprenait son inquiétude.

❝ Nous ne pouvons rien faire pour le moment sur leur présence, mais n’ai crainte, si Azgeda agit de manière étrange, ton clan devrais le remarquer. ❞

Roan continuait de chercher une raison du pourquoi Nia aurait pu faire envoyer des hommes chez les Yujleda, ou si cela n’était pas de la propre initiative de certains. Il essayait de prendre en compte toutes les possibilités pour finir de rassurer Skoll sans pour autant faire preuve de naïveté ou d’inattention. La fourberie de sa mère avait déjà eu raison de lui par le passé, et ça n’allait certainement pas recommencer.
Feat — Event
Lieu — Forêt / Yujledakru
Date — 8 avril 2482
Résumé — Roan était en route pour rendre visite à Skoll et Freyja quand il a reçut une missive de cette première qui souhaitait le voir en urgence. Des mouvements d'Azgeda l'inquiète et elle a peur que la vérité soit découverte au sujet de Freyja.

© Nîniel

_________________
— Ai giv ai op gon nemiyo kom lanik-de —

Spin yu raun ona krasha-de, ai snogon. Yu na sen em in? Ste poda sof ona yumi, ste hosh yumi daun, ste shil yumi op… Yumi na kamp raun ‘mo krasha snap, you. E’na ste meizen. Krei meizen. × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le placard de Nîniel :: Forum RPG :: RPs Roan-
Sauter vers: